31/05/2016

Sucreries Le Docte - Stévenart

Située dans une zone de culture de la betterave, Gembloux disposait de deux sucreries qui étaient situées chaussée de Tirlemont. La sucrerie Stevenart existait avant la sucrerie Le Docte. Les familles Le Docte ont été fort impliquées dans la naissance des sucreries dans la région namuroise. La branche gembloutoise a pris part à la fondation de l'Institut Agricole de l'État en 1860 et l'aida en lui prêtant des locaux.

Maximilien Le Docte était le fils de Hubert Joseph Le Docte qui a exploité pendant de longues années le complexe rural de la Ferme de la Ramée à Jauchelette (dont il fut bourgmestre). Maximilien (1821-1905) gérait la sucrerie de Gembloux, chaussée de Tirlemont, dans le prolongement de la gare. 
Fondateur de la Société centrale d'Agriculture, Maximilien Le Docte fut également conseiller provincial. 

Ses quatre fils reçoivent l'usine en don de leurs parents le 01-06-1895.
Ils transforment l'exploitation en Société Anonyme, "S.A. Le Docte Frères". La société sera dissoute en 1914 et cédée à la famille Stevenart en 1917, famille Stevenart qui exploitait une autre sucrerie voisine depuis une vingtaine d'années. Les sucreries fusionnent, ainsi que celle de Chastre, et cette nouvelle société prend le nom de "Union Sucrière de Belgique"


Source - Raoul Hulpiau - Bulletin n° 44 - 2005 - Cercle Royal d'Art et d'Histoire de Gembloux.

Raoul Hulpiau est inénieur industriel en orientation chimie en 1943 et débute sa carrière au laboratoire de la sucrerie de Gembloux. Après avoir été promu au fil du temps, il assurera la direction technique de la sucrerie jusqu'en 1966 date à laquelle il sera transféré à la Raffinerie tirlemontoise

L'Union sucrière de Belgique est rachetée en 1927 par la Société Grand-Pont de Hoegarde qui sera elle-même rachetée par la Raffinerie Tirlemontoise en 1966. La sucrerie de Gembloux sera fermée le 7 février 1977.  Notons que plusieurs dizaines d'hectares de décanteurs de la sucrerie attiraient une avifaune abondante et diversifiée. Lors de leur migration, les oiseaux faisaient halte sur ce site de nidification. Mais lorsque se produisit une conversion de ces décanteurs en terres agricoles, ces visiteurs devinrent occasionnels... C’est pourquoi, en 1987, 5 ha furent transformés en zone protégée et devint la Réserve naturelle de l'Escaille 


sucreriestievenart.PNG

 

sucrerie_delcampe.jpg


14.JPG

Sucrerie STEVENART & Cie - Château GODIN
source Delcampe.net  - 1905

sucreriefourneau.PNG
vue depuis les étangs près de Rabauby
années 1920
document: Pierre Fourneau
 


Capture1.PNG
 

Intérieur de la cour, bureaux de la sucrerie et château Le Docte

17.JPGsource Delcampe.net - carte postale datée de février 1907 - Editions Bertels, Laeken

ledocte2.PNG
non daté

sucrerieagro.PNG
La sucrerie et sa cheminée, vues depuis l'institut agricole

sucrerie2.PNG

suc.PNG 
La sucrerie avec convoi agricole

ledocte3.PNG
1903 - à gauche la "villa romaine", la sucrerie à droite et le passage à niveau au centre

 

L'entrée de la sucrerie hier et aujourd'hui

17.JPGphoto courtousie © Marc Delforge - Gembloux - non datée

Capture.PNGimage © Google Geobasis DE/BKG  2009



Intérieur de la cour et bâtiments administratifs

13.JPGphoto courtousie © Marc Delforge - Gembloux - non datée

 

sucrerie phil1.JPG
au début des années 80 - photo courtoisie © Philippe Depireux

 

 

Autres Documents à consulter

Photo:  Philippe Depireux - Démolition de la sucrerie - Démolition de la sucrerie bis 

Photo publiées sur FB - Michel Pierard - Equipes de travail à la sucrerie

Voir aussi Château Ledocte - Villa Romaine sur ce blog


 

 

Écrit par Jamyloup | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | | |

Commentaires

C'est très intéressant de voir comment étaient ces sites et leur apparence actuelle.N'étant gembloutois que depuis 1992 j'aurais aimé voir des photos anciennes de l'endroit où j'habites maintenant.

Écrit par : Jo.De Ryck | 18/02/2016

Les commentaires sont fermés.