18/10/2016

Le cinéma ROYAL

LE CINÉMA ROYAL


Il s'appelait avant le "Royal Cinéma" et a connu plusieurs emplacements. D'abord dans la Grand Rue, à l'endroit approximatif où se situe aujourd'hui la maison Chaput, Univers du Cuir.

On voit le cinéma sur la photo suivante datant d'après la première guerre.

zzz.PNG


 


cinemaroyal1920.PNG

document publié dans Vers l'Avenir - photo par Monsieur Boxus.
remerciements: Philippe Depireux

1936publi.PNG
programme pour le week-end du 17-10-1936.
remerciement à Monsieur Xavier Joachim du Centre Culturel de Gembloux.

Après la grande guerre en 1919, après avoir géré une piste de patins à roulettes,  Albert Lacroix reçoit l'autorisation d'exploiter son cinéma rue du Moulin. A l'époque le cinéma est muet. La pianiste du début, Madame Stouffe est remplacée par un orchestre puis par des disques avant l'apparition du cinéma parlant. D'autre part, l'électricité n'étant pas encore distribuée dans la ville à l'époque, Allbert Lacroix utilisait un moteur d'avion allemand pour le fonctionnement d'un groupe électrogène pour produire son électricité. Le cinéma se situait près du Square Albert Ier, à droite de la tour des Sarrasins. Il fut détruit par un incendie le 13 mai 1940 faisant suite aux bombardements allemands.                                     


01.PNG

---------------------------------------------------

Par après, il fut exploité à la rue de la Poste (maintenant rue du Huit Mai). A peu près à l'endroit montré par une flèche jaune sur la photo suivante. Ancien dépôt de la brasserie Lambotte. En effet, après l'incendie de mai 1940, la belle-fille  de Monsieur Lacroix, Marie Maroye, installe le cinéma rue de la Poste, et peut reconstruire une salle à la rue du Moulin après la guerre.

yyy.PNG

cine royal aff.jpg
programme pour les 6 et 7 Juillet 1957


-------------------------------------------

Dans les années 1950, le cinéma revient rue du Moulin, en face de la villa De Maerschalk, occupée par la famille Sacré. Je me rappelle des films de ma jeunesse vu avec mon papa, le dimanche après-midi, et puis seul ou avec des amis  (Spartacus, West Side Story, Le Gentleman de Cocody, les classiques de De Funes, des films d'aventures). Je vois encore l'air sévère de Marcel Gérard qui gérait cela d'une main rigoureuse, les joues rouges de la demoiselle qui passait dans les rangs à l'entracte pour proposer des friskos, cacahuètes, boissons, etc, avec le fameux panier plat pendu derrière la nuque. Je me souviens aussi de Joffre, gentil, très gentil. Et du rideau devant l'écran, très rouge flamboyant.

"A Gembloux les cinémas ne prospéraient guère et vraisemblablement le rapport financier de l'installation ne présentait plus grand intérêt. C'est pourquoi les propriétaires accueillirent favorablement les avances du Comité d'acquisition , délégué de l'Administration du Fonds des constructions universitaires et cédèrent la salle en 1966 pour un montant de 12,75 millions de francs....Son utilisation est cependant insuffisante pour justifier les frais liés à son occupation et en 1982, elle fut louée à la ville de Gembloux pour un loyer de 30.000 fr/mois." (Prof. Pierre Martens- Le Domaine de la Faculté des Sciences Agronomiques de l'Etat  - 1986 - p. 171)
                              


DSCN5252.JPG


L'endroit appartint ensuite à la Faculté d'Agronomie, comme salle académique
en continuant en parallèle ses activités de salle de spectacles et de cinéma.
Le bâtiment est racheté par la commune en 1989 et devient le Centre Culturel.
La salle compte 327 places (source Centre Culturel Gblx - novembre 2016)


cinemaroyal.PNG
document du temps où le cinéma se situait rue de la Poste (rue du huit Mai)

----------------------------------------------------


SOURCES

Article de Vers l'Avenir - 1982 ? - 1983 ?
Historique transmis par M. Boxus au rédacteur de l'article, vraisemblablement © Jacques Bourguignon.

Copie du journal L'Orneau du 05 juillet 1957 - Edition, impression: L'Auxiliaire Commercial et Fiscal S.A.










                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                   













Écrit par Jamyloup | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.