02/06/2016

Ange gardien (potale)


À l’entrée de l’abbaye de Gembloux se trouve la potale  dite « de l’Ange gardien ». Cet édicule érigé dans la première moitié du 18e siècle est parfois aussi appelé « le reposoir ». Construite en pierre et brique, elle se compose d’une niche entourée d’ailerons et posée sur un socle. Derrière une belle grille en fer forgé se trouvait une copie de la statue d’ange réalisée par le sculpteur namurois sur bois et sur pierre, mais aussi architecte, Denis-George Bayar, auteur aussi des stalles de l’abbatiale Saint-Guibert. L’original a été retiré en 1979 et est aujourd’hui conservé par un particulier. Classement comme monument le 12 juillet 1978. A droite de la potale se trouvait un banc dit "des mînteux" (les menteurs). Voir aussi Passage des Déportés.


1.PNG© KIK-IRPA, Brussels (Belgium), cliché M010204 - auteur inconnu -1967



Ici sur le site de l'IRPA  des photos des années 60


 

    Photo Jm Gilles 2004

 



1.PNGdétail de carte postale d'époque - Delcampe.net - auteur inconnu © D.R.

bondieu.PNGà droite, le banc des menteurs, à gauche l'entrée de l'Institut - auteur inconnu

© droits réservés

1.PNGdans les années 60 - carte postale d'époque - auteur inconnu © droits réservés
La potale et le banc des menteurs...

banc des minteux 1.PNG
1972 - dessin © André Mohimont.
merci à Marc Delforge

chapellejolemaire1976.PNG
Jo Lemaire assise sur le banc des menteurs, près de la Chapelle - 1976

photo © Philippe Depireux


1.PNG

 ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------



Écrit par Jamyloup | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.