06/06/2016

Ecole ménagère Enfants Martyrs


En 1892, un jeune officier gendarme, le lieutenant Loppens, a mobilisé les bonnes volontés pour créer la Société Royale des Enfants Martyrs de Bruxelles, la première association du genre en Belgique. En effet, déjà les associations de défense animalière existaient mais les belles âmes sensibles de l'époque ne s'émouvaient guère du sort des enfants battus et abandonnés. La même année, le ministre de la Justice, Jules Lejeune, établit la première circulaire ministérielle sur la protection de l'enfance. C'est lui qui sera aussi à l'origine de la première loi sur la protection de la jeunesse, votée vingt ans plus tard en 1912.

La société royale des enfants martyrs de Bruxelles est devenue, depuis lors, la société royale protectrice de l'enfance.

Deux institutions relevaient de La Société Protectrice des Enfants Martyrs, dont le siège était à Bruxelles. A savoir l'école-ferme pensionnat Jules Lejeune à Ernage et l'école ménagère Henry Carton de Wiart (du nom de son protecteur) pour jeunes filles et petits enfants à la Chaussée de Charleroi, en face de l'ancienne villa Bruyr maintenant démolie.

En 1920, l’école ménagère est transférée à Walhain-Saint-Paul,



2.PNG

Henry Carton de Wiart

Portrait vers 1900 paru dans "La Belgique d'aujourd'hui", sous la direction de Gustave DELTOUR,
Berlin-Charlottenburg, Adolf Eckstein, vers 1908. (Wikipedia)





1.PNG

l'école ménagère des Enfants Martyrs, en face de la villa Bruyr (démolie)
carte postale non datée - auteur inconnu © DR - Delcampe.net


6.PNG
-------------------------------------------------------------------------


em1.PNG

em2.PNG

em3.PNG

photos d'intérieur - cours de couture, repassage et cuisine.
cartes postales non datées- - auteur inconnu © DR - Delcampe.net


1.PNG

carte postale non datée - auteur inconnu © DR - Delcampe.net



1.PNG

un reçu daté de 1919

Écrit par Jamyloup | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.