01/07/2016

Rue Hambursin

Elle a été nommée rue des briqueteries (car elle conduisait aux briqueteries sur le site du Coquelet) ou rue de la corderie, puisque dans l'autre sens, elle menait à la corderie, rue Verlaine.

Elle devient en 1897, la rue Hambursin, du nom de Fernand Hambursin, né à Gembloux le 30 octobre 1863, lieutenant d'artillerie dans l'armée belge, et capitaine-commandant dans la force publique de l'Etat Indépendant du Congo. Décéde à Stanley Falls le 14 mai 1897.


5.PNG
Dos à la rue Verlaine, la rue Hambursin, vers le Coquelet va traverser la rue Gustave Masset

3.PNG
Dos à la rue Gustave Masset, vers la rue Verlaine


5.PNGla rue traverse la rue Gustave Masset, pour se retrouver au croisement de la rue Damseaux



5.PNG

à droite l'embranchement avec la rue Damseaux, la rue continue tout droit et va croiser la rue Chapelle Marion

5.PNGaprès le croisement, elle continue vers le Coquelet
5.PNGà dix mètres du croisement avec la rue Chapelle-Marion, on trouve à gauche le portail
qui donne accès au parc Descampe, à l'arrière de la propriété.

 

5.PNGJuste en face, une villa que nous appelions "Piérard" quand j'étais enfant



5.PNG

5.PNG
5.PNG

 Les trois photos précédentes, la rue descend et arrive à l'embranchement avec la rue du Coquelet.

5.PNGOn remonte la rue vers Grand-Manil depuis le Coquelet

5.PNG

 


5.PNGvers la rue Chapelle-Marion, à droite le parc Descampe

5.PNG
au croisement avec la rue Chapelle-Marion à gauche et à droite. En face à droite, la cité Hambursin


5.PNGaprès le croisement de la rue Damseaux, vers la rue Gustave Masset et vers la rue Verlaine


5.PNG

 

 

Écrit par Jamyloup | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.