07/07/2016

Cité - Rue François Bovesse

La rue, quasiment en forme d'anneau, constitue la "cité" du même nom.

LE PERSONNAGE



Ce nom a été donné en 1959, du nom de François BOVESSE, avocat, littérateur, homme politique -notamment député et ministre - et aussi gouverneur de la province de Namur de 1937 à 1944. Figure de proue du parti libéral, il fut ministre des PTT (1931-1932), de la Justice (1934-1935 et 1936-1937) et de l’Instruction publique, des Lettres et des Arts (1935-1936). Il est aussi co-auteur de l'hebdomadaire "Sambre et Meuse", né en 1912, et fondateur du Comité central des Fêtes de Wallonie pendant la période de l'Entre-Deux-Guerres et aussi fondateur des Chasseurs Ardennais.


1.PNG

photo diffusée à l'époque par le Résistance

(10 juin 1890  -  01 février 1944)



1.PNG
04 février 1944

Il a été lâchement assassiné à l’aube du 1er février 1944 par deux militants rexistes, à la solde de l'ennemi, accompagnés de trois Waffen-SS, qui l’abattirent de deux balles à l’intérieur même de sa demeure (Avenue Cardinal Mercier, 2) . Près de dix mille personnes assistèrent à ses funérailles malgré la présence de l’occupant et ses assassins, condamnés à mort le 24 octobre 1945. Ils furent fusillés à la citadelle le 1er juin 1946. Malgré les interdictions, son enterrement donne lieu à un impressionnant rassemblement de  10.000 citoyens courageux qui manifestent ainsi leur opposition à l’Ordre nouveau et surtout leur admiration à un homme qui a défendu son pays et ses libertés.

 

4.PNG 
Tombe de François Bovesse au cimetière de Belgrade, Namur.

A lire dans le Guetteur Wallon N3 de 1990


LA RUE ET LA CITÉ

La cité initiale a été construite dans la foulée de celle de Moha qui avait été érigée en 1968.
Selon l'étude Gembloux 2020, ce quartier est vieillissant et perd de la population

1.PNG

 

photo aérienne - © Google Earth Pro - 2016

 

 

 

1.PNGDe la rue de l'Agasse, on rentre dans la cité.

1.PNG

1.PNGOn tourne à droite pour faire le tour de l'"anneau".



1.PNG
1.PNGPetit regard en arrière...


1.PNGEt on continue..

1.PNGAprès deux ou trois virages en chicane, on revient vers le tronçon principal pour sortir de la cité.



Dans la cité se trouve la Chapelle Notre-Dame Reine de Medjugorje

Écrit par Jamyloup | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | | |

Commentaires

A mon avis, la première partie de la Cité F. Bovesse date de la fin des années 1950.

La seconde partie (style maison IBB, terme utilisé à l'époque) est plus récente.

Écrit par : THIRY Guy | 19/07/2016

Les commentaires sont fermés.