01/04/2017

La rue du Culot

A l'origine, le mot "Culot" désigne le coin du feu, un des deux côtés de la cheminée. Ensuite, le terme prend le sens soit des fonds, soit un endroit reculé, à l'écart du village. Par rapport au centre-ville, il s'agit d'un endroit reculé, surplombant la rue des Oies sur la rive gauche de l'Orneau. Elle relie la rue de la Vôte à la Rochette, avec une portion qui redescend vers la rue des Oies.                 

DSCN8598.JPG 

1a.PNG
Maison dite de Guibert Delmarcelle, ou encore, le vieux "Braiche"
Photo de Lucien Hoc de 1959 sur le site de l'IRPA



5.PNG
Pied de la rue depuis la rue des Oies

 

1.PNGTronçon de la rue qui redescend vers la rue des Oies. Au fond, la bibliothèque Sodenkamp

1.PNGTronçon de la rue qui va vers la rue de la Vôte (au fond de l'image)


1.PNGEn demi-tour, dos à la rue de la Vôte: à droite le tronçon qui redescend vers la rue des Oies
Tout droit la côte qui monte vers les rues des Champs, Rochette, à l'Eau et Chapelle Moureau


1.PNGEn montant la rue ...


1.PNG

 

1.PNG

 Sommet de la rue; à droite la rue des Champs. Au fond, on distingue la silhouette du beffroi.

 

1.PNG

 Coin avec la rue des Champs...

DSCN6476.JPG

 DSCN6478.JPG

1.PNGOn redescend la rue

1.PNG
1.PNGTronçon de la rue qui redescend vers la rue des Oies. Au fond, la bibliothèque Sodenkamp


LES GÉANTS DU CULOT



Depuis longtemps, le "quartier du Culot" organisait des festivités.
Citons les géants attitrés du quartier, Nanèche et Cacatte.

geantsculot.jpg
dans les années 80

 

5.PNG

 

Ils s'appelent Naneche et Cacatte, et ont égayé depuis les années 1978 et 1979 les grandes fêtes qui ont longtemps animé le quartier. Naneche est l'image d'un coutelier bien connu du quartier. Cacatte représente la bavarde, qui, au temps où les médias étaient moins développés et que la presse n'était accessible qu'à une petite frange de la société, avait comme rôle de colporter les nouvelles de foyer en foyer , d'où son nom. 
(source Les Géants de Gembloux)  Naneche mesure 3,64m et Cacatte 3,50m.

 

Écrit par Jamyloup | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.