05/02/2017

Essor

Le Club de gymnastique gembloutois l'Essor (devenu Royal Essor) a été créé en 1919 (source Royal Essor)
Dans son livre "La Nouvelle Commune de Gembloux", l'abbé Toussaint parle de 1918 (?).


1930_DeBecker.jpg
En 1930 - document Marthe Debecker

essor1931.PNG
En 1931 sur le parvis de l'ancien Hôtel de Ville

4.PNG
Avec la clique - photo de presse - non datée

3.PNG
des membres de la Clique. - photo de presse - non datée.

essor1951defile1.jpg  Défilé en 1951. Place Saint-Jean essor1951defile2.jpg  Défilé en 1951. Bas de la Grand'Rue



 essor68_1.PNGDéfilé en 1968 rue Théo Toussaint  essor1968_2.jpg  Défilé en 1968 rue Théo Toussaint 

 

--------------------------------------------------------------------


ARTICLE ET DOCUMENTS PAR PHILIPPE MOUTOY


1961zoom.PNG

  1961 - Dans le parc d'Epinal, la tour du Guet (ou Hubin) à l'arrière-plan - 
cliché Lucien Hoc
À gauche, de bas en haut : Paul Lambert (président), Monsieur Boxus (pas de certitude totale, mais grand-père maternel de Pascaline Godfrin de l’Estaminet), Robert Bergiers et mon frère Jean-Marie qui tient le drapeau Belge. 

À droite de bas en haut : Maurice Dricot (trésorier), Edmond Alomaine (secrétaire), papa et Alphonse Lemaire (responsable technique). Au centre à l’arrière c’est Joseph Désirant qui tient le drapeau du club. À l’arrière sur la droite, le crâne dégarni doit être celui d’Emile Alomaine et tout à fait à droite avec des lunettes entre deux grands, Roger Gilson qui deviendra le chef de clique. Moi je suis au deuxième rang derrière la plus petite des filles entre Jean-Luc Jadot et Albert Druart. Au premier rang, 8eme en partant de la gauche, Dominique Boxus (épouse Godfrin) et à ses côtés « Kiki » Lambert.

 

---------------------------------------------------------------

On était admis à l’Essor à partir du moment où l’on entrait en première primaire. Aujourd’hui les clubs proposent souvent des cours de motricité pour des enfants plus jeunes (je ne sais pas si c’est le cas à l’Essor).

Les entraînements des différentes sections se faisaient dans la petite salle de la rue Reine Astrid à l’infrastructure plus que rudimentaire (vieux poêle au mazout, pas de douches, …). Celle-ci étant devenue indisponible, nous avons occupé les salles de gym de l’Athénée et de l’école des Frères (pas encore collège à l’époque) jusqu’à l’ouverture du complexe omnisports à Chapelle Dieu.

Chaque année en janvier avait lieu le bal de l‘Essor, à l’ancien Hôtel de Ville. Celui-ci était précédé d’une démonstration de chaque section (voir ci-dessous).

Dans les années 60, il était surtout question de gymnastique « de groupe » et non de compétitions individuelles comme actuellement. Il s’agissait, en général par trois, de faire des exercices (souvent imposés) identiques sur différents agrès, parmi lesquels le banc suédois par exemple. Le bock, le plinth ou encore les espaliers faisaient également partie des engins utilisés lors des entraînements (pas en « concours »).

Pour l’une ou l’autre occasion, les clubs organisaient une journée, voire deux, où se retrouvaient différents clubs pour les concours le matin (on ne parlait pas de compétition) et un cortège et des démonstrations l’après-midi. Nous avions le privilège pour les cortèges d’y participer avec la clique (ensemble musical composé de trompettes de cavalerie, de clairons, de cors de chasse, de tambours, d’une « grosse caisse » et de cymbales).

Ce fut le cas de l’Essor en 1969 à l’occasion de son 50ème anniversaire. Le samedi soir, retraite au flambeau depuis l’avenue de la station jusqu’au home Saint Joseph à Grand-Manil où chaque club (tous Français le samedi) présenta l’une ou l’autre exhibition. Le dimanche, même scénario que celui décrit ci-avant, les concours se déroulant sur les différentes places de Gembloux. C’est à cette époque que Patrick Daiche est tombé dans la marmite des danses folkloriques puisque nous avions créé un groupe au sein de l’Essor.

 

  essor70moutoy1.PNGCamille Marlier, 3eme à gauche, 2e à droite Alain Mercier, à 
l'extrême droite, l'entraîneur Epinal
essor70moutoy3.PNG Accroupis: Luc Pochet, Philippe Moutoy
Philippe Depireux. Debout,  de gauche à droite,  Alain Mercier, Daniel Leblois,
Camille Marlier, un spinalien.
essor70moutoy2.PNG 2e à gauche, Philippe Depireux, 3e Alain Mercier,
4e Camille Marlier

1970


  essor72moutoy4.PNGmoi-même (Philippe Moutoy)
en sortie des barres et Camille Marlier
au suivi. À l’arrière plan, Philippe Depireux
et (visibles) la fratrie des Pochet

essor72moutoy5.PNG
Dominique ou Albert Pochet  
 essor72moutoy6.PNG  Baudouin Pochet


Les trois photos ci-dessus ont été prises lors du bal de 1972. En janvier de chaque année, l’Essor organisait un bal à l’Hôtel de Ville. Celui-ci était précédé d’une démonstration sur la scène par chacune des sections du club. Ce n’était pas toujours simple, compte tenu de l’étroitesse de la scène et de la nécessité d’y amener le matériel nécessaire. En tant que moniteur, je me souviens que j’avais fait faire aux gamins que j’entraînais (10 – 12 ans), une série de sauts au plinth. Une personne était postée au-dessus de l’escalier de la scène au cas où un gymnaste serait parti vers l’avant suite à un déséquilibre.

Un autre souvenir de ces bals, c’est en 1969 je pense. Un groupe de danses folkloriques avait été créé par Philippe Michiels,le fils du boulanger de la chaussée de Charleroi. Nous avons fait notre exhibition sur la piste de danse et elle s’est terminée par un succès de l’époque, le Casatchock. Pendant  notre « show », l’orchestre s’était installé sur la scène et ils ont commencé à jouer ce morceau sur la fin de notre prestation. Le bal était lancé comme jamais.

 essormoutoy10.PNG   essormoutoy11.PNG 

 

essormoutoy9.PNG     essormoutoy8.PNG 

 essormoutoy12.PNG Papa avec le drapeau du Royal Essor.


Avec la participation de Jean-Marie Moutoy


-----------------------

essorverviers1960cauwerts.PNG
Un groupe de l'Essor à Verviers en 1960
document: Nadine Cauwerts

 

Écrit par Jamyloup | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook | | |

Commentaires

Que de beaux et bons souvenirs.

Écrit par : Jean-Marie MOUTOY | 11/02/2017

Bonjour,

Le Royal Essor Gymnastique a.s.b.l va bientôt fêter ses 100ans , nous cherchons un maximum d'informations/archives sur l'évolution du club depuis ses origines afin de préparer au mieux l'évènement.
Peut être pourriez vous nous aider, nous aiguiller..

Meunier Nicolas

Écrit par : MEUNIER | 04/04/2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.