12/09/2017

Ferme de Legillon ou Gatot - Grand-Leez

La construction de cette ferme en carré, style brabançon débuta en 1753. Les fondations de ce vénérable édifice ont à la base une largeur d'un mètre. Les murs en briques rouges, façonnées à la main ont une épaisseur de soixante centimètres. Ils seront chaulés quelques années plus tard.

Toutes les charpentes sont en chêne. A l'origine, clouées sur un plancher épais, les ardoises du pays préservaient le corps de logis et les dépendances de la pluie et des intempéries. Pour l'ensemble des bâtiments, vingt-quatre portes et trente-deux fenêtres sont dénombrées. La porte cochère en chêne, d'une hauteur de quatre mètres et une largeur de trois mètres cinquante est garnie d'une multitude de clous forgés à tête carrée. Elle pèse plus de trois cent kilos. La cour intérieure a une longueur de quarante mètres et une largeur de trente mètres. (1) 




1b.PNG

© SPW Wallonie

 

DSCN9264.JPG



1b.PNG

© SPW Wallonie


DSCN9284.JPG



En 1756, Dieudonné Nivaille et sa famille vint s'établir dans cette ferme. Antoine Fresson en devint propriétaire et occupant vers 1790. Vers les années 1850, la ferme fut mise en vente. Elle devint la propriété de la baronne de Legillon épouse du comte Albert de Limbourg Stirum, d'où son appellation,  " Ferme de Legillon". Sous l'impulsion de ce couple, la ferme prit bien vite de l'importance et la superficie cultivable dépassa les 50 hectares. (1)

1b.PNG
© SPW Wallonie

 

En 1879, les Soeurs de la Providence de Champion, qui enseignaient leur savoir aux enfants de Grand-Leez furent chassées de l'école communale. Elles trouvèrent refuge dans cette ferme où plusieurs pièces furent mises à leur disposition. Pendant cinq ans, grâce à la bienveillance de la baronne de Legillon, l'éducation des enfants de Grand-Leez fut rendue possible. (Le chartil, situé en dehors de l'enceinte de la ferme est toujours présent. (1)

DSCN9286.JPG

Hébergées dans cette ferme, les Soeurs de la Providence, de même que les propriétaires et le personnel, pour se rendre aux offices religieux, empruntaient un raccourci spécialement tracé à leurs intentions. En 1981, suite au décès de la comtesse de Limbourg-Stirum la ferme fut mise en vente. (1)

DSCN9281.JPG

 

Joseph Gatot et son épouse en devinrent les propriétaires. Leurs descendants veillent et entretiennent jalousement cet imposant patrimoine. (1)



 DSCN9285.JPG
 
 DSCN9283.JPG 






Lien 1 - Lien 2 - Wallonie patrimoine immobilier

(1) Texte sur http://www.grand-leez-petit-leez.be/la_ferme_gatot.htm

 

Écrit par Jamyloup | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.